Institutionen för moderna språk

Les gages de Sganarelle. Mobilité des œuvres et généalogie textuelle : le "Dom Juan" de Molière

  • Datum: –16.00
  • Plats: Engelska parken 16-0043
  • Föreläsare: Roger Chartier
  • Arrangör: Seminariet för romansk litteraturvetenskap
  • Kontaktperson: Sylviane Robardey-Eppstein
  • Seminarium

GÄSTFÖRELÄSNING i samarbete med LILAe
Roger CHARTIER (prof. em. vid Collège de France, Paris)
Seminariet arrangeras tack vare utbytesavtalet mellan Uppsala universitet och Collège de France.
Ordförande: Sylviane Robardey-Eppstein [språk: franska med möjlighet att ställa frågor på övriga språk]

Les gages de Sganarelle. Mobilité des œuvres et généalogie textuelle : le "Dom Juan" de Molière

L’histoire de la pièce de Molière, Dom Juan, ou plus exactement Le Festin de pierre est, tout ensemble, l’histoire des quinze représentations données entre le 15 février et le 20 mars 1665, l’histoire des accusations polémiques lancées contre Molière après les représentations, l’histoire, qui commence en 1682,  de la publication imprimée de la pièce. L’analyse des derniers mots prononcés par Sganarelle (« Mes gages ! mes gages ! mes gages ! ») permet d’entrer dans ces trois histoires. Mais Molière ne fut pas le premier dramaturge qui porta sur la scène l’histoire du jeune noble et de son valet. Comme le dit le pamphlet défendant Molière contre les accusations d’athéisme et d’impiété, Le Festin de Pierre avait été représenté  avant 1665 en Espagne et en Italie, à Paris par les Comédiens Italiens et dans plusieurs villes de province en France.  Est-ce que les premiers Sganarelle (nommés Catalinón, Brighelle, Philippin, Passarino ou Arlecchino)  déploraient également la perte leurs gages après le châtiment de leur maître ? En écoutant leurs dernières paroles, notre  analyse micro-textuelle pourra, peut-être, contribuer à la perspective ouverte par les histoires textuelles connectées.

 

Roger Chartier est Professeur émérite au Collège de France, Directeur d'études à l’École des hautes études en sciences sociales et Annenberg Visiting Professor à l’Université de Pennsylvanie. Ses derniers ouvrages  en français et en anglais sont : La Main de l’auteur et l’esprit de l’imprimeur XVIe-XVIIIe siècle, Paris, Gallimard, Folio Histoire, 2015 / The Author’s Hand and the Printer’s Mind, tr. Lydia G. Cochrane, Cambridge, Polity Press, 2014 ; L’Œuvre, l’atelier et la scène. Trois études de mobilité textuelle, Paris, Classiques Garnier, 2014 ; Cardenio entre Shakespeare et Cervantès. Histoire d’une pièce perdue, Paris, Gallimard, 2011 / Cardenio between Cervantes and Shakespeare. The Story of a Lost Play, tr. Janet Lloyd, Cambridge, Polity Press, 2013 ; Écouter les morts avec les yeux, Colllège de France / Fayard, 2008. Il a publié il y a bien longtemps un livre en suédois: Böckernas ordning. Läsare, färfattare och bibliotek i Europa mellan 1300-tal och 1700-tal, tr. Jan Stolpe, Göteborg, Anamma, 1995.

 

OBS! Roger Chartier håller ett föredrag på engelska (följt av en diskussion och fika) den 24 oktober, kl. 14.15-16.30, i Auditorium Minus, Gustavianum, Uppsala. Organisation: Sociologiska institutionen (forskningsgruppen för utbildnings- och kultursociologi, dir. Donald Broady). Titel : Materiality of the Texts and Reading Practices

För information, kontakta Donald Broady: donald.broady@soc.uu.se